Floc'h - Un Grand Illustrateur

Bonjour les cinéphiles, aujourd’hui l’article aborde la carrière d’un grand dessinateur – Floc’h – !

  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Gmail

Mais pourquoi les cinéphiles parlent-ils d’un dessinateur me demandez-vous ?  Je vous explique tout de suite cher lecteur :  le blog “lescinéphiles” partage avec vous une multitude d’informations, touchant de près ou de loin au cinéma et séries Tv.

C’est pourquoi aujourd’hui, l’artiste que je mets en avant est certes un dessinateur, mais il a collaboré avec de nombreux réalisateurs.

Floc’h est un artiste français, après un passage rapide à l’Ecole nationale supérieure des arts décoratifs de Paris, il se consacre  à l’illustration pour la presse et l’édition.

Il s’agit d’un des principaux artistes au style de dessin épuré  qualifié de « ligne claire ». – Mais qu’est-ce donc que la « ligne claire » me direz-vous ?

C’est un langage graphique issu de l’école belge de la bande dessinée, dont l’artiste – Hergé en fut le précurseur –  La ligne claire, plus grossièrement c’est le « style Tintin ». Le terme a été forgé en 1977 par le Néerlandais Joost Swarte, à l’occasion de l’exposition Tintin de Rotterdam. Joost Swarte est un dessinateur, qui est actuellement lui aussi l’un des principaux représentants de ce style. 

Ce genre de dessin est caractérisé par un trait d’encre noire – les couleurs et les éléments composant le dessin sont donc séparées les uns des autres par un trait. Voilà pour le petit cours de dessin !

  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Gmail

Floc’h fait partie de mes dessinateurs favoris depuis bien longtemps maintenant, il a connu un grand succès avec ses bandes dessinées, notamment en collaborant avec François Rivière  :  “Blitz” en 1983,  “A la Recherche de Sir Malcolm” en 1984 ou encore “Underground” en 1996.

Mais Floc’h ne s’est pas uniquement cantonné à la BD. L’artiste signe une quinzaine d’affiches de films pour de grands réalisateurs, sans doute les avez-vous déjà vu, sans vraiment savoir qui en était à l’origine.  Il en produit notamment pour Woody Allen et Alain Renais, qui sont rappelons-le, deux monuments du cinéma.

  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Gmail

Tout d’abord commençons par Alain Renais, qui  est un réalisateur Français. Mr Resnais est rapidement considéré comme l’un des grands représentants du “Nouveau cinéma”, il ose une certaine modernité  à l’instar de Roberto Rossellini Ingmar Bergman ou encore Michelangelo Antonioni. Innovant et se remettant toujours en cause, il offre au cinéma français une grammaire moins classique et déconstruit la narration, bien trop souvent linéaire. 

Alain Renais fait suite au grand mouvement cinématographique qu’était la  “Nouvelle Vague”.  Le mouvement  s’inscrivait alors dans le contexte historique de l’époque et a donné naissance à des techniques cinématographiques révolutionnaires pour l’époque. 

Le mouvement traduisait des faits de société – début des Trente Glorieuses, les révoltes étudiantes, la Guerre d’Algérie, la Libération des femmes…  Les figures emblématiques  sont notamment : François Truffaut, Jean-Luc Godard ou encore Claude Chabrol

Floc’h a  notamment signé le film en deux volets – “Smoking” et “No Smoking”, qui sont deux films très astucieux, à voir absolument ! – Mais il dessine aussi les affiches de  –   “On connaît la chanson” et “Pas Sur la Bouche”.

Pour ce qui concerne mister Woody Allen, ce grand réalisateur Américain,  Floc’h  a collaboré avec lui pour les affiches de :  “Harry dans tous ses états”, “Hollywood Ending” et “Melinda and Melinda”. 

  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Gmail

Woody Allen – (si vous ne connaissez pas encore son travail, il est alors grand temps de voir ses films !) – Réalisant près d’un film par an depuis le début des 1970, est l’un des cinéastes américains les plus connus et les plus prolifiques de ces quarante dernières années. Dans un grand nombre de ses films, Woody Allen se met lui-même en scène comme acteur. Il signe de belles comédies sur un fond psychanalytique, devenus son domaine de prédilection.   

D’autres réalisateurs font appel aux talents de Floc’h pour leurs affiches – comme par exemple : Pascal Bonitzer pour “Le Grand Alibi” et “Petites Coupures”.

Floc’h a signé une vingtaine de BD, une vingtaine de Livres illustrés, une quinzaine d’affiches de film, des publicités L’artiste s’est aussi amusé à créer de fausses  “Une”  pour rendre hommage au magazine américain – Life. 

Mais il a aussi dessiné une trilogie – des livres illustrés dédiés aux  jeunes lecteurs :  “Une Vie Exemplaire” “Où mène la vie ? ” “La Belle Vie” .  

  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Gmail

Dernièrement Floc’h a signé une collaboration avec Louis Vuitton“Travel Book Edimbourg” sortie en 2015.

Comme vous pouvez le constater Mr Floch ne chôme pas et on l’en remercie grandement. 

Voilà l’article est terminé. J’espère qu’il vous a plu, ou du moins, qu’il vous a donné envie de découvrir les travaux de ce grand artiste !

Pin It on Pinterest

Share This